Spectacle Animal, danser avec le vivant©Anaïs-Baseilhac

Un ballet majestueux, époustouflant de poésie, où s’apprivoisent les corps puissants des chevaux à celui d’un homme enclin à se laisser guider, jusqu’à ne former qu’un.
Aux sons des percussions et de la guitare, le cavalier enfourche tour à tour ses quatre magnifiques bêtes noires et s’élance.
L’homme devient centaure et s’écrit pas à pas un poème de corps, laissant la place à l’expressivité de l’animal, qui retrouve toute sa beauté sauvage. Kaori Ito, ferrée par les charmes de ses danseurs atypiques, apporte son regard de chorégraphe et assiste les mouvements du centaure. Face à cette figure mythique qu’on croirait sortie d’un rêve, on se laisse porter par ce cri poétique qui dit l’impérieuse nécessité de se reconnecter avec la nature, l’urgence de danser avec le vivant.

Spectacle « ANIMAL, danser avec le vivant » du Théâtre du Centaure

Mardi 18 au dimanche 23 juillet à 20h

La toute nouvelle création du Théatre du Centaure est la rencontre de l’univers de la chorégraphe-danseuse Kaori ITO avec la quête de Centaure de Manolo.

Les coulisses, les échauffements, la préparation des chevaux et des humains sont à vue. Rien n’est caché dans cette rencontre pour danser ensemble animaux et humains.
À l’avant-scène, deux musiciens, Anwar Khan au chant, harmonium et percussions du Rajasthan et Virgile Abela à la guitare électrique dans des compositions douces et effrénées. Sur scène, une artiste équestre, Johanna Houé, une danseuse contemporaine et performeuse, Léonore Zurflüh et Manolo, centaure et bâtisseurs de rêves, sont unis à quatre chevaux noirs à la puissance envoûtante.
La grande chorégraphe d’origine japonaise, Kaori Ito a guidé Manolo sur la voie du lâché-prise et de l’autodérision pour composer avec « ses moitiés animales » des tableaux poétiques, joyeux et extravagants.
C’est un dialogue des corps entre la danse et la musique, la transe et la fête.
Une tentative de symbiose par-delà nos différences avec l’ensemble du vivant.

Spectacle tout public dans le manège couvert
Durée : 1h

BILLETTERIE : cliquez ici
Tarif normal : 25 € / Tarif réduit : *20 € / Tarif enfant (4 à 12 ans) : 15 €
(gratuit pour les enfants de moins de 4 ans assis sur les genoux d’un accompagnant)

*Licenciés FFE (sur présentation de la licence FFE), Groupes de plus de 10 personnes (paiement en un seul règlement), Etudiants, Demandeurs d’emploi, Personnes à mobilité réduite.
Contrôles des justificatifs des tarifs réduits effectués à l’entrée du spectacle.

PASS 3 spectacles (uniquement sur tarif plein) : 56 € au lieu de 68 €  > cliquez ici

 

Création de Kaori ITO et Manolo

Chorégraphie et mise en scène Kaori ITO (chorégraphe, danseuse et actuelle directrice du TJP, Centre Dramatique National de Strasbourg-Grand-Est)

Avec :

Centaure en mutation Manolo
4 chevaux noirs Indra, Arjuna, Nakula et Sahadeva,
les artistes Léonore ZURFLÜH, Johanna HOUE, Camille KACZMAREK,
et les musiciens Virgile ABELA, guitare électrique et Anwar KHAN, tabla, chant et Harmonium

 

Production : Théâtre du Centaure

Coproduction & résidences :

Archaos, Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée
Le Grand R, Scène nationale La Roche-sur-Yon
Château Rouge, Scène conventionnée d’Annemasse
Le Haras national d’Hennebont, Pôle de création des arts équestres
Le Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence
Château Rouge, Scène conventionnée d’Annemasse
Le Haras national d’Hennebont, Pôle de création des arts équestres
Le Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence
Le centquatre-paris, Paris
La Communauté d’Agglomération Mont-Saint-Michel Normandie
Cultura Nova, Heerlen, Pays-Bas

Note d’intention de Manolo

« Depuis l’enfance je fais un rêve : Être avec l’animal un seul être, exister en symbiose avec lui et la nature toute entière réunie : devenir Centaure.
Aujourd’hui ce rêve de gosse est percuté de plein fouet par un bouleversement mondial.
Anthropocène, réchauffement climatique, chute de la bio-diversité, nous devons inventer un nouveau chemin de symbiose avec l’ensemble du vivant.
Dans cette maison qui brûle, je veux danser avec tout l’enthousiasme dont je suis capable. Danser avec eux, les non-humains.
Par l’écoute des corps et la danse, Kaori me guide dans cette recherche sur la piste animale. Nous tentons de renouer les fils de la diplomatie du vivant, à l’écoute, aux aguets de 4 chevaux noirs. Jour après jour, ce sont eux qui écrivent ce poème de corps que l’on danse ensemble.
Petit à petit, je découvre un nouvel état d’être. C’est peut-être ça un Centaure : une relation, une danse avec le vivant. »

Note d’intention de Kaori Ito

« Quand j’ai rencontré Manolo, tout de suite, on a commencé à danser, à « lâcher-prise » et faire les cons ensemble.
Sa vie est dédiée aux chevaux.
Depuis 30 ans, Il se lève à 6h et se couche à minuit pour les soigner et vivre avec eux.

Dans mon travail, je cherche toujours le « lâcher-prise » pour faire sortir l’animal en nous.
Avec Manolo, j’ai cherché à dévoiler son animal intérieur et le mêler à ses chevaux pour voir apparaître un trait d’énergie qui danse hors de lui et vient fusionner avec ces quatre magnifiques bêtes noires.
Sahadeva est un grand athlète, travailleur. Indra est fougueux et sensuel. Arjuna est généreux et bondissant comme un enfant. Nakula est hyper sensible, il est totalement libre et nu, presque immobile dans un long corps à corps animal—humain comme une caresse infinie.
C’est l’histoire d’un homme qui joue avec des animaux fabuleux, danse avec eux et disparait en eux. »

A propos de Kaori Ito

Danseuse et créatrice depuis 20 ans, Kaori Ito travaille depuis toujours à partir de témoignages qu’elle enregistre puis qu’elle utilise pour faire émerger le mouvement nécessaire qui donne la vie, relie les corps entre eux et fait exister l’invisible. Souvent qualifiée de « chorégraphe de l’intime », la Japonaise Kaori Ito émeut et fascine. Interprète grandiose pour Découflé, Platel ou Thierrée, elle déploie depuis 2015 avec sa compagnie Himé des pièces subtiles, envoûtantes, qui sondent l’humain. Mais Kaori Ito est aussi une performeuse espiègle, qui aime jouer avec son public.
Kaori Ito vient d’être nommée à la direction du TJP, Centre Dramatique National de Strasbourg-Grand-Est.

Array